Discours de la S. E. P.

Discours de la S. E. P.

2482748

Société d’Encouragement au Progrès
Remise solennelle des distinctions
Sénat, Paris
Vendredi 26 Octobre 2012

Discours pour la remise de la Grande Médaille d’Or 2012 à André Gernez

Docteur, vous aurez bientôt 90 ans. Vous êtes le plus grand savant médical actuel, presque inconnu du public, vous êtes en revanche très connu des cercles initiés de la recherche médicale mondiale, qui puisent à votre source depuis 40 ans.
Votre parcours commence précocement, quand vous devenez le plus jeune bachelier de France, par dérogation ministérielle. La Faculté de Médecine vous ouvre ses portes. Médecin militaire à 21 ans, vous vous engagez dans les forces françaises en 1944 jusqu’à la fin de la guerre et, après votre démobilisation, vous êtes admis comme médecin-assistant à l’Institut Curie. Très vite remarqué par vos maîtres en raison de vos capacités brillantes, vous participez à de nombreuses publications, en particulier sur la maladie de Plummer-Vinson. Votre patron, le Professeur Porcher, vous missionne à l’étranger, à Oxford au Radcliff Hospital, à Stockholm au Karolinska Sykjuzet, à New-York au Presbyterian Hospital.
A votre retour en France, vous quittez la recherche médicale parisienne ; votre droiture s’accommodant mal des manœuvres que nécessite parfois une carrière universitaire. Vous fondez alors un cabinet de radiologie-radiothéraphie à Roubaix. Paradoxalement, loin de l’agitation des centres de recherche où ce qui est dogmatique est indiscuté, votre réflexion s’approfondit. Rapprochant des évidences scientifiques, vous concluez à l’inexactitude de plusieurs dogmes énoncés par de grands maîtres quelques décennies plus tôt et, pour cette raison, jamais discutés. C’est ainsi qu’est nié le dogme du double cycle cellulaire, que sont créées les notions de réserve quiescente et de cellules-souches, qu’est nié le dogme de la fixité neuronale défini par Ramon I Cajal, qu’est appliquée la notion de reconnaissance-tolérance dans la progression exponentielle de l’asthme-allergie.
Quatre publications effectuées à compte d’auteur sont publiées en quelques années à partir de 1967. La première, « Néopostulats biologiques et pathogéniques » est accueilli dans l’enthousiasme par les plus hautes instances médicales, tant françaises qu’internationales. De telles conséquences préventives et thérapeutiques en découlent, qu’une sommité médicale mondiale a pu dire : « j’ai 31 unités de recherche sous mes ordres ; je devrais en fermer 30 avec ces propositions ». Dès lors, l’obstruction s’organise, « un mur du silence est érigé et maintenu ». Vous êtes, toutefois, reconnu par le Professeur Gellé, Président de l’Ordre des médecins du Nord. Malgré cela, vos ouvrages Carcinogenèse, Cancer, Lois et règles de la cancérisation sont enfermés dès leur publication dans le silence absolu des milieux scientifiques. Et pourtant ! De ces notions nouvelles découlent le déterminisme et, partant, la solution préventive et thérapeutique des grandes maladies dégénératives ; elles ouvrent aussi la voie à la greffe d’organes et à la transfusion sanguine universelle.
Au risque d’être fastidieux, énumérons les pathologies concernées : cancérisation et athéromatose, maladies de Parkinson et Alzheimer, sclérose en plaques, myopathies, hémophilie, schizophrénie, asthme. Le champ est immense, les traitements préventifs et curatifs qui en émanent sont le plus souvent simples, peu ou pas traumatisants ; ils ont cependant un gros défaut pour notre société : ils sont peu onéreux. Grâce au Congrès qui s’est tenu récemment aux Etats-Unis, vous êtes enfin reconnu en France.
Ce sera l’honneur de la Société d’Encouragement au Progrès d’avoir rempli sa mission en donnant un coup de projecteur sur ce grand médecin français que vous êtes Docteur André Gernez, en vous décernant sa Médaille d’Or 2007. Aujourd’hui, elle a l’extrême honneur de décerner à un grand français, médecin d’exception, Docteur André Gernez, sa Grande Médaille d’Or 2012. Bravo Docteur, et merci pour toute votre œuvre en faveur de nos contemporains et des générations à venir.

biographie

filmographie